Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

Images de la page d'accueil

Cliquez pour éditer

Organisation des Nations Unies

• 14 juillet 2021 : Anne Muluka Miti nommée nouvel Expert indépendant chargé des questions d’albinisme à l'ONU

"Le conseil international des droits de l’homme a nommé le mercredi 14 juillet 2021 lors de sa 47e session madame Muluka Miti Anne Drummond comme nouvel Expert indépendant chargé du mandat concernant l’exercice des droits de l’homme par les personnes atteintes d’albinisme. La zambienne succède à ce poste onusien la Nigerianne Ikponoswa Ero après avoir achevé son mandat non renouvelable de 6 ans.
Il sied de faire savoir qu’en créant ledit mandat, le conseil international des droits de l’homme réaffirme que chacun a droit à la liberté et à la sécurité de sa personne. Ainsi, nul ne doit être soumis à la torture ni à des peines ou traitements inhumains, cruels ou dégradants.
Ce mandat rappelle l’universalité, l’indivisibilité et l’interdépendance de tous les droits de l’homme et libertés fondamentales. De même que la nécessité pour les personnes atteintes d’albinisme de se voir garantir la pleine jouissance de leurs droits et libertés fondamentales.

Plusieurs organisations des personnes atteintes d’albinisme à travers le monde saluent cette nomination de Muluka Miti tout en rendant un vibrant hommage à son prédécesseur pour son dévouement et le travail remarquable qu’elle a abattu pendant son mandat."

15 mars 2022 : présentation du nouveau rapport de l'Experte de l'ONU

Nouveau Rapport de l’Experte de l’ONU sur les "Pratiques préjudiciables et crimes de haine visant les personnes atteintes d’albinisme"
Le 1er août 2021, Muluka-Anne Miti-Drummond a succédé à Ikpnowosa Ero au poste d’Experte Indépendante de l’ONU en charge du Mandat consacré à l’exercice des droits de l’homme par les personnes albinos.
Dans le cadre de son mandat, l’Experte Indépendante de l'ONU a l’obligation tous les ans d’effectuer deux visites officielles de pays et de publier un minimum de deux rapports dont il lui revient de choisir le thème exact.
Dans son premier rapport publié en janvier dernier, Madame Miti-Drummond présente tout d’abord un résumé de ses activités ainsi qu’un bref aperçu de certains des domaines d’action prioritaires sur lesquels elle entend axer son attention pendant son mandat. Elle aborde ensuite la question des crimes de haine et des pratiques préjudiciables visant les personnes atteintes d’albinisme et conclut en partageant des recommandations pour lutter contre ces violences.
Ce rapport est disponible en téléchargement en cliquant sur ce lien.
Le rapport en question a été présenté par l’Experte Indépendante le 15 mars dernier à Genève lors de la 49è session du Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU.
Suite à cette présentation d’une quinzaine de minutes sont intervenus les représentants de différents états membres des Nations Unies ainsi qu’une dizaine d’ONG internationales, chacun partageant commentaires et autres suggestions en lien avec le rapport et certains adressant des questions à la nouvelle experte indépendante. L’enregistrement de cette session
est accessible en ligne avec interprétation simultanée dans les sept langues officielles de l’ONU.

Actualité 2022 : Madagascar, un nouveau théâtre d'attaques contre les personnes albinos 

C’est à la fin des années 2000 que des attaques visant des personnes atteintes d’albinisme en Afrique ont commencé à être médiatisées au niveau international. Au début, ces attaques étaient principalement recensées en Tanzanie, pays d’Afrique de l’Est où la prévalence de l’albinisme est relativement élevée. Avec le temps, et notamment grâce à un travail très important mené par différentes ONG, le nombre d’attaques a fini par diminuer dans ce pays. Mais en parallèle, des pays voisins tels que le Malawi, la Zambie, le Mozambique ou encore le Burundi ont vu le nombre d’attaques augmenter de manière significative.
Depuis plusieurs mois, des médias malgaches faisaient état d’attaques similaires dans la grande ile de l’Océan Indien. Le phénomène semblant se confirmer et s’intensifier, le 1er mars dernier l’Experte Indépendante de l’ONU pour l’albinisme s’est saisie du sujet en publier un communiqué de presse exhorte le gouvernement malgache à prendre des mesures immédiates pour protéger les personnes atteintes d'albinisme. (voir l'article sur le site de l’ONU).
Conjointement à deux autres experts des Nations Unies, Muluka-Anne-Miti-Drummond indique qu’à Madagascar "les personnes atteintes d'albinisme vivent dans la peur et continueront à risquer d'être attaquées si des mesures urgentes ne sont pas prises". Elle précise que "L'attaque la plus récente a été signalée il y a quelques jours seulement et, tragiquement, la majorité des victimes sont des enfants". Selon le communiqué de presse, plus d'une douzaine d'enlèvements, d'attaques et de meurtres ont été signalés au cours des deux dernières années dans diverses régions du Sud de l’ile.
Les experts de l’ONU précisent comprendre "que le pays est actuellement confronté à d'immenses défis à la suite des cyclones Ana et Batsirai, de la pandémie de Covid-19 et des effets dramatiques de la sécheresse dans le sud". Ils insistent néanmoins sur le fait que "c'est précisément pour cela qu'une protection urgente est nécessaire pour les personnes atteintes d'albinisme".

Espérons que le gouvernement malgache sera sensible à cet appel et qu'il saura réagir rapidement et de manière appropriée pour que ces attaques cessent et que les personnes albinos à Madagascar puissent vivre sans craindre pour leur vie au quotidien.